HOW TO ENSURE THE STRIPPING OF ANTIQUE FURNITURE?

COMMENT ASSURER LE DÉCAPAGE D’UN MEUBLE ANTIQUE ?

Votre meuble antique date d’avant le XXe siècle ? Il est fort à parier que c’est un travail d’ébéniste fait main, une œuvre d’art unique. Pour maintenir la valeur marchande de votre meuble, il est important de ne pas le repeindre. Le bois est noble et votre meuble aussi. Ce dernier possède sa propre teinte, ses nuances, son ADN. Si vous désirez tout de même repeindre votre meuble, soit, mais de grâce, prenez soin d’appliquer un apprêt en premier afin que la peinture ne soit pas absorbée par le meuble. Si vous changez d’idée, vous pourrez ainsi revenir au bois naturel sans trop abîmer le meuble.


Bon, vous avez décidé de restaurer votre meuble antique tout en gardant l’aspect naturel du meuble mais son apparence laisse à désirer pour le moment. Pas de panique ! Dans quelques instants, vous aurez les informations dont vous aurez besoin pour redonner un aspect magnifique à votre superbe antiquité. Avant de mettre un quelconque produit de finition sur votre meuble, une des tâches les plus délicates sera de le décaper.

4 MÉTHODES EFFICACES POUR RÉUSSIR LE DÉCAPAGE DE VOS MEUBLES ANTIQUES

Il existe plusieurs méthodes de décapage en fonction du type de produit de finition à enlever, l’épaisseur et la quantité d’ornements qui rendront la tâche plus ou moins ardue.

LE SABLAGE

Le décapage mécanique par ponçage est la méthode moins rapide, mais la plus douce ! Pour ce type de décapage, il est important de prendre des précautions en portant un masque à poussière et des gants. En effet, les vieilles peintures contiennent souvent du plomb et le ponçage de celles-ci produit des poussières toxiques. En règle générale, les experts commencent par sabler leur meuble avec un papier de grain 80 jusqu’au grain 180 ou 220. L’utilisation d’une ponceuse électrique accélère de beaucoup le travail, mais les surfaces irrégulières devront tout de même être poncées à la main. Des précautions sont à prendre vis-à-vis de cette technique, car elle pourrait produire des rayures très difficiles à enlever. L’utilisation d’une laine d’acier moyenne (00) puis une laine d’acier fine (000) est donc à privilégier pour des meubles antiques de grande valeur.

LE DÉCAPAGE THERMIQUE

Une technique plus rapide consiste à utiliser un pistolet thermique que l’on peut louer dans tout bon magasin de location d’outil. Cet appareil agit comme un sèche-cheveux à la nuance près qu’il peut projeter de l’air jusqu’à 600°C. Cette méthode est très puissante, mais aussi très dangereuse et pour vous et pour le meuble. Il est donc nécessaire d’effectuer cette tâche sans la présence de jeunes enfants et de prendre des précautions pour éviter de se brûler. Pour le meuble, il est important de faire attention à toutes pièces collées (placages, fenêtres et tentures, etc.) et d’éviter de laisser le séchoir au même endroit trop longtemps pour ne pas faire brûler le bois. En promenant le pistolet thermique à une dizaine de centimètres, on évitera que la peinture ne brunisse trop.

Une fois la couche de verni ou de peinture ramollie, on peut la retirer à l’aide d’un racloir, d’un papier sablé ou d’une laine d’acier. Encore une fois, le risque de rayer le meuble avec le racloir ou le papier sablé est bien réel. C’est pourquoi on obtiendra un plus beau fini avec une laine d’acier moyenne pour commencer, puis une laine d’acier fine vers la fin du processus de décapage.

LE DÉCAPAGE CHIMIQUE

Le décapage chimique est la méthode la plus populaire surtout lorsque les meubles contiennent beaucoup d’ornementations. Il existe des décapants de toute sorte (vaporisateur, liquide, en gel, en pâte) et même des décapants écologiques. Les décapants écologiques sont moins puissants que les décapants chimiques conventionnels. Il faut donc appliquer un plus grand nombre de couches. Il est important de bien remuer votre décapant et de l’appliquer en couche régulière afin de le faire réagir de manière uniforme avec votre produit de finition. Après vous être assuré de saturer le verni ou la peinture, laissez-le agir selon les instructions du fabricant. Un fini rendu plus mat par endroit est souvent un signe que le décapant a commencé à agir. Pour éviter toute forme de rayures dans le bois, on préférera une laine d’acier avec laquelle on frottera dans le sens du grain du bois. Un bon truc d’ébéniste pour savoir si le décapage est terminé… aucune marque n’apparaitra sur un papier sablé fin (grain 300).

Si cette méthode est très efficace pour enlever le surplus de verni ou de peinture, elle peut néanmoins apporter son lot de problèmes au moment de poser le produit de finition. Parce que le décapant contient des composés actifs, il peut être nécessaire de les neutraliser soit avec de l’hydrate de méthyle (alcool à bois), des solvants d’essence minérale ou de l’eau. Suivez les instructions du fabricant inscrites sur l’emballage. À noter aussi que certains types de bois peuvent noircir suite à l’utilisation de produit de décapage. Donc, informez-vous sur le type de bois ou faites un test dans un endroit peu visible de votre meuble. 

LE DÉCAPAGE PROFESSIONNEL

Vous désirez obtenir une restauration impeccable mais n’êtes pas convaincu de vouloir le faire vous-même. Il est toujours possible de faire appel à des professionnels. Parmi les techniques les plus répandues, on retrouve l’immersion dans un bain de solvant similaire au décapage chimique ou par microgommage, soit une projection d’un abrasif fin qui donnera l’effet d’un sablage sans les marques que pourrait laisser un papier sablé.

Quelque soit la technique de décapage ou la combinaison de techniques choisies, il est essentiel que tout soit pratiqué dans les règles de l’art. En effet, la préparation de surface est une étape clé pour réussir à restaurer votre meuble antique parfaitement. 

Nous aimerions beaucoup connaître votre avis. Quels sont vos meilleurs trucs et astuces pour le décapage de vos meubles?

Si vous faites un projet de restauration de meuble en ce moment ou planifiez en faire un, téléchargez notre guide ultime pour une restauration parfaite de vos surfaces de bois intérieures.